importances des liens dans le positionnement

Comment positionner une page Web sans liens entrants ?

Depuis quelques années, nous entendons de la part de Google que les marketeurs doivent arrêter de se concentrer sur les mots clés. Rapidement, cela est rentré dans les mentalités des internautes et chacun évite désormais de manipuler les liens pour se positionner dans les résultats de recherche. La tendance des internautes vise à croire que les liens externes ne sont pas importants pour l’algorithme de Google et que cela est à ignorer au fil du temps.

Présentation de notre étude

Liens externes

Moz a examiné le TOP 50 des résultats de Google pour 15 000 mots clés. Cela nous permet d’évaluer non seulement les facteurs de corrélations pour un bon positionnement mais aussi la fréquence des caractéristiques.

A ce stade, je vous mets en garde pour vous dire que la corrélation n’est pas la causalité. Simplement parce qu’une caractéristique permet un bon positionnement, cela ne prouve pas que Google l’utilise dans son algorithme.

La relation entre les liens externes et le positionnement

Lorsque nous regardons l’étude à propos des liens, nous trouvons une forte corrélation.

En effet, le nombre de liens semble être le facteur le plus important de l’algorithme de Google à 0,30. Cela peut paraître faible mais Google a plus de 200 facteurs dans son algorithme afin qu’il n’y ait pas de forte différence entre les éléments.

Le nombre de sites internet que nous trouvons dans les top résultats ont un lien externe.

Parmi les premiers résultats, 99,2% des sites internet ont au moins un lien externe. L’étude montre également que les sites internet qui n’ont pas de liens de qualité ne se positionnent pas pour des requêtes concurrentielles.

L'importance du netlinking dans l'algorithme de Google

En d’autres termes, si vous cherchez un site internet qui se positionne très bien sans liens externes, vous pouvez toujours attendre.

Cela dit, l’étude nous montre de nombreux exemples de pages individuelles qui se positionnent bien sans un lien externe spécifique à partir du moment où le domaine reçoit des liens externes. Par exemple, lorsque le New York Times publie un article, il n’aura pas forcément de liens externes mais compte tenu de la valeur et de la notoriété du site New York Times, la page se positionnera facilement.

Statistiquement, 77,8% des pages individuelles positionnées numéro 1 sur Google ont au moins un lien externes alors que 22,2% des pages se positionnent sans liens.

Ce que les données disent à propos des liens sur le positionnement

Il y a beaucoup de conclusions que vous pouvez raisonnablement réaliser depuis ces chiffres.

1. Les liens externes sont toujours présents pour des recherches compétitives.

En effet, si vous voulez vous positionner sur des requêtes compétitives, vous y arriverez plus facilement avec des liens externes. Il est même très rare de voir un site se positionner sans liens.

2. Il est possible de positionner une page sans liens

A partir du moment où votre site internet possède des liens externes, il paraît plus que possible de positionner une page de votre site internet sans liens, même si ces pages en elles-mêmes n’ont pas de liens. En d’autres termes, si beaucoup de personnes mettent des liens vers votre page d’accueil, il est fort possible que vos pages se positionnent également.

Cependant, l’importance du maillage interne joue un rôle considérable pour le positionnement. En effet, une page individuelle sans liens externes aura besoin de bons liens internes pour obtenir un bon positionnement.

Le nombre de liens améliore le positionnement

Cela semble évident mais les dernières études montrent une forte corrélation entre le nombre de liens et le positionnement sur Google. En effet, le nombre de liens attribués à une page a été pour nous le facteur déterminant pour un bon positionnement.

Quand pouvons-nous nous positionner sans lien ?

Malgré que nous ne trouvons pas de sites bien positionnés sans liens externes, est-il possible de se positionner sans ?

Oui, mais il faut savoir comment faire.

Les 15 000 mots clés étudiés sont pour la plupart concurrentiels et beaucoup se disputent encore les premières places. Prenons par exemple la requête « Galaxy s6 ». Cette requête est extrêmement concurrentielle.

Cependant, les phrases longues moins compétitives sont plus facile pour le positionnement. Nous appelons ça la longue traîne. Donc vous l’aurez compris, moins la concurrence est présente, plus facile sera le positionnement.

Il y a d’autres éléments pour bien se positionner sur Google, le premier, c’est lorsqu’un internaute fait une recherche sur votre marque, vous êtes à coup sûr dans les premiers résultats. Vous pouvez également bien vous référencer si vous disposez d’un contenu vraiment unique dont vous êtes le seul à développer.

Procéder avec prudence

Il y a beaucoup de personnes qui pensent que le link Building est mort car tous les blogueurs se connaissent.

Rapport Google webmaster tools

Il y a 10 ans, beaucoup de personnes spammaient les sites internet pour obtenir des liens et bien se positionner. En 2012, Google a sévi avec son algorithme Penguin pour faire face à tous ces pirates du web.

Aujourd’hui, même quelques mauvaises manipulations peuvent sanctionner un site internet et faire chuter son référencement. Il y a des millions de liens sur le web, beaucoup sont effectués par des robots, certains payent pour avoir des liens et certains sont des bons liens. Google fait tout le nécessaire possible pour dissocier les bons et les mauvais liens pour afficher un résultat parfait pour l’internaute.

Quand un lien pointe vers votre site internet Google a 3 choix :

  1. Associer le lien à son algorithme
  2. Ignorer le lien qui n’apporte aucune cohérence
  3. Vous pénaliser si le lien est mauvais

En fait beaucoup de personnes sont surprises d’apprendre que certains liens peuvent avoir un effet positif mais également des effets négatifs sur votre positionnement. les meilleurs liens sont ceux qui sont utiles à l’internaute. Ne pensez qu’à cela : Google fait tout pour le confort de l’utilisateur.

Source : Inspiré de l’article MOZ