Le nouveau moteur de recherche de Facebook va-t-il détrôner Google ?

Mis en ligne par Chombeau Alexandre, le 8 juin 2017

Google n’a qu’à bien se tenir ! Facebook a retroussé ses manches et a décidé de se remettre au boulot, après plusieurs années sans changement particulier. Il y a quelques jours – très peu de jours – il s’est doté d’un vrai moteur de recherche. Si ce dernier n’a pas à faire rougir Google, il peut en revanche, le faire frémir. 

Ça ressemble fort au premier pas d’un changement profond.

Certes, vous allez me dire que Google et Facebook sont différents, stricto sensu. Mais tous les deux veulent la même chose. Obtenir le plus de trafic possible sur leur plateforme, car plus de trafic signifie plus de clics sur leurs bannières publicitaires et donc plus de bénéfices. Ça reste bien entendu du business !

Et en lançant ce nouveau moteur de recherche, l’annonce est claire, Facebook s’attaque à Google dans sur son propre terrain. 

Depuis toujours, Google cherche à apporter des réponses à nos questions et il le fait de plus en plus précisément, notamment en diversifiant ses résultats. Facebook de son côté, préférait nous divertir et nous permettre de partager avec nos proches, de nouer des liens de proximité avec des entreprises, des marques et des célébrités. Mais dans un sens, il nous donne aussi des réponses. Via ses publicités ciblées par exemple ou en nous proposant des événements adaptés.

Et bien maintenant, vous pouvez poser des questions à Facebook directement dans sa barre de recherche, ici :

La barre de recherche de Facebook

Mais tout son enjeu sera de se doter d’une réelle pertinence dans ses réponses. Car si Google se base en grande partie sur les liens pour effectuer son classement, Facebook lui, ne peut vraiment pas utiliser cet élément.

Mais sa force justement, c’est son aspect social. Là où Google, grâce à sa grande pertinence, diversifie ses résultats en fonction de la requête tapée (si vous tapez « Panda » vous aurez un animal, mais aussi une entreprise, une vidéo musicale, l’algorithme… Un panda n’est pas qu’un simple panda pour Google) Facebook lui, peut se diversifier dans le contenu comme le contenant. Il vous proposera des lieux, des pages, des publications de vos amis et des autres utilisateurs…

Du coup, comme on est tous très souvent sur Facebook, pourquoi on ne se mettrait pas à faire des recherches sur Facebook, notamment des recherches de proximité ? Un bon restaurant, le meilleur coiffeur…

Mais nous allons voir ensemble que ce moteur de recherche pourrait bouleverser notre manière de travailler et d’appréhender le web. 

 

1. Description du moteur de recherche

Il y a quelques jours encore, quand on tapait quelque chose dans la barre de recherche de Facebook, plusieurs résultats s’affichaient en dessous. Des personnes, des pages, des groupes… Forcément, vous tapiez des requêtes précises, vous saviez là où vous vouliez aller, quelle page vous souhaitiez suivre, quelle personne vous vouliez ajouter.

Si vous ne trouviez pas votre bonheur dans ces premiers résultats, vous cliquiez sur la petite loupe, et vous pouviez trier pour regarder uniquement le style de page que vous vouliez. 

Aujourd’hui, tout a changé. 

Déjà, vous n’êtes plus obligé de taper une requête précise, vous pouvez taper ce que vous voulez pour trouver une information, comme sur Google.

Prenons un exemple avec la requête « restaurant Lille ».

Présentation du moteur de recherche de Facebook

Sur la gauche, vous pouvez filtrer les résultats en fonction de ce que vous recherchez :

  • publiés par tout le monde / vous / vos amis / vos groupes / vos amis et vos groupes / selon une source : une personne, une page ou un groupe en particulier
  • Lieu identifié : vous pouvez choisir l’emplacement
  • La date de publication 

En haut, vous pouvez trier les résultats selon la forme qu’ils prennent : 

  • Les meilleurs, qui correspond aux résultats les plus pertinents selon Facebook
  • publications
  • personnes
  • photos
  • vidéos
  • pages
  • lieux
  • groupes
  • applications
  • événements

Dans la partie « Meilleurs », en scrollant vers le bas, vous retrouvez les différentes catégories. À chaque fois, Facebook vous présente deux ou trois résultats par catégorie, à vous de choisir si vous voulez en voir plus.

On retrouve bien ici l’idée de diversification proposée par Facebook dont je vous parlais un peu plus haut.

 

Comment ça marche ?

On imagine bien que comme Google, Facebook va garder ses petits secrets quant à l’algorithme qui gère ce tout nouveau moteur de recherche.

Avec mon équipe, nous avons passé une heure ce matin à faire des tests via différentes recherches. Et on a remarqué plusieurs choses.

Et la découverte majeure, c’est que ce moteur de recherche est assez pertinent, bien qu’il soit assez loin de la précision de Google.

En tapant votre requête, des suggestions apparaissent, on appellera ça Facebook Suggest (oui, comme Google suggest !). Difficile de dire sur quoi Facebook se base pour les afficher, en tout cas elles ne sont pas personnalisées selon votre profil, ce qui aurait pu être très intéressant, car les mêmes propositions se sont affichées pour tous les membres de l’équipe.

Facebook suggest

Petit changement à souligner : en cliquant sur l’une des suggestions, par exemple l’Agence digitale CSV, vous ne tombez pas sur notre page Facebook, mais bien sur la page des résultats de Facebook ! 

C’est une manière de nous montrer que Facebook souhaite absolument que vous passiez par cette case. 

Dans le cas du restaurant à Lille, on me propose d’abord les pages de restaurant à Lille puis les lieux. Ceux qui apparaissent en premier ont d’ailleurs de très bons avis.

Affichage des résultats de restaurant sur Facebook

Ce qui est très intéressant, c’est qu’en un coup d’oeil on a une estimation du prix, les horaires, l’emplacement, qui de nos amis aime ça, les avis et un appel à l’action avec la possibilité d’appeler directement le restaurant ! Exactement comme sur Google.

Prenons un autre exemple avec la requête « Agence de référencement ». Cette fois, on me propose des pages d’agence mais aussi des personnes qui s’appellent « Agence de référencement », ce qui est moins pertinent pour un utilisateur.

Mais il y a aussi des liens, qui envoient vers des articles. Ils sont certainement affichés en fonction du nombre de partage. 

Liens proposés pour la requête "agence de référencement"

Nous avons remarqué que pour qu’un résultat apparaisse, il DOIT contenir le mot-clef EXACT que vous avez tapé. C’est à dire que Facebook ne prend absolument pas en compte le contenu de ce qu’il vous présente mais uniquement son titre. 

Nous avons fait le test avec notre page Facebook « Agence digitale CSV ». En tapant « agence digitale » on la trouve sans difficulté. Mais si on tape « Agence d’acquisition de trafic », un mot-clef contenu dans notre description, nous n’obtenons aucun résultat. Et c’est sur ce point précis que Facebook est moins fort que Google.

Exception quand vous posez certaines questions. L’algorithme de Facebook le comprend car si vous tapez « où manger à Lille », il vous présente les mêmes restaurants que pour la requêtes « Restaurant Lille », avec des articles qui parle des bons restos lillois.

Poser une question sur le moteur de recherche de Facebook

On va dire que pour les noms de marque, de société, il faut utiliser un mot-clef précis, sinon vous risquez de ne jamais les trouver. Exactement comme si vous vous trompiez de prénom en cherchant quelqu’un. Très bon exemple, en tapant « Agence de référencement Lille », une seule page apparait. Tout simplement car aucune page ne contient ces 3 mots dans son titre… Même celle qui s’affiche d’ailleurs !

La pertinence de Facebook a des limites. 

Pour les recherches plus ouvertes, Facebook comprend !  Par contre, ne comptez pas sur la géolocalisation, les résultats présentés ne prennent pas en compte cet élément. 

 

2. Acquérir du trafic avec le nouveau moteur de recherche de Facebook

Se positionner sur des mot-clefs

Je l’ai évoqué plus haut, il est très facile d’apparaître sur un mot-clef s’il est contenu dans le titre de notre page ou de notre groupe. 

Pour avoir plus de chances d’être repéré par les internautes, il faut désormais créer plusieurs pages en optimisant un mot-clef dans son titre, lié de près ou de loin à votre thématique. 

Mais le problème, c’est que ça peut vite devenir la course aux mots-clefs et à la sur-optimisation. Comme à l’époque où Google référençait des sites à partir de leur balise META keywords. Les sites internet y mettaient n’importe quoi à partir du moment où ces mots-clefs étaient tapés sur le web, dans le but que les internautes tombent presque systématiquement sur eux.

Cette méthode, efficace, ferait perdre de sa qualité à Facebook. 

Mais ce qui est sûr, c’est que Facebook met les pages fans en avant. Dans les suggestions dont j’ai parlé, il ne vous suggère pas des groupes de mots-clefs intéressants ou similaires à votre requête mais bel et bien des noms de page. 

 

Le partage de liens 

Les liens font aussi partie de résultats proposés par Facebook. En revanche, impossible de sélectionner uniquement les liens dans la barre du haut, ils n’y apparaissent pas.

Et nous parlons bien uniquement de liens et non des publications qui contiennent un lien. Ils correspondent certainement aux articles partagés à la source, via le bouton de partage du site internet, puis partagés eux mêmes sur Facebook.

Pour apparaître, le titre de l’article doit donc être pertinent du point de vue des mots-clefs et aussi plusieurs fois partagés.

Ce dernier élément est un avantage certain pour les grosses sociétés, qui ont un budget publicitaire conséquent et qui pourront donc facilement mettre leurs articles en avant et obtenir des partages !  

 

Les avis 

Avec ce nouveau moteur de recherche, il est clair que les avis vont devenir aussi important que sur Google. 

Ils s’affichent pour toutes les pages quand vous cliquez sur l’onglet « Pages ». Et comme sur Google, ils sont très certainement pris en compte par l’algorithme ! 

Il faudra donc impérativement pousser vos clients à laisser des avis après leur passage. 

 

Les lieux 

Autre point important. Si vous détenez une boutique, un lieu physique où les gens peuvent se rendre : une agence, un hôtel peu importe, il faut avoir indiquer vos coordonnées géographiques sur Facebook pour que le réseau social vous suggère aux internautes. 

Dans plusieurs tests que j’ai effectué, les lieux apparaissaient même avant les pages !

Là aussi, les avis apparaissent ainsi que les coordonnées, l’adresse, les horaires, la possibilité d’envoyer un message et d’aimer la page associée.

 

Les groupes

Ils prennent de plus en plus d’importance sur Facebook. On peut même dire qu’ils sont l’avenir des forums !

Il existe des groupes sur tout : des groupes de vente, des groupes d’entraide, des groupes de conseil…

Avoir des groupes inhérents à votre société est une nouvelle manière d’attirer du profil sur votre page et donc sur votre site ! Pour être efficaces, il faut bien-sûr qu’ils soient animés régulièrement, sinon ce sera complètement inutile.

Pour qu’ils soient facilement trouvés par les utilisateurs de Facebook, vous avez deux possibilités : 

  • Si vous possédez une marque emblématique, connue par vos clients et prospects, reprenez le nom de votre marque dans le titre du groupe
  • Si vous avez un nom générique, choisissez plutôt un mot-clef lié à votre activité qui sera souvent tapé par les internautes 

 

3. Un outil de veille et d’e-réputation

Et oui. Avec le moteur de recherche de Facebook, vous pouvez avoir une vue d’ensemble de ce qu’il se dit sur Facebook sur telle activité, telle marque, juste à partir d’un mot-clef.

En tapant « Agence digitale CSV » et en allant dans l’onglet publications, on retrouve tous nos posts et tous ceux qui parlent de nous ou ont repartagé nos publications !

Parce qu’en effet, les utilisateurs qui publient en public se retrouvent affichés dans ce moteur de recherche ! 

C’est donc un excellent moyen de faire la veille de vos concurrents et des nouveautés du secteur. Dans les publications publiques, vous trouverez énormément de pages qui publient des articles traitant de telle ou telle thématique. En voyant le nombre de likes et de commentaires, vous pourrez facilement vous faire une idée de la qualité des articles, avant même de cliquer !

C’est le gros avantage de Facebook vis à vis de Google. 

 

L’avis de l’agence CSV, spécialisé en SEO

L’arrivée de ce nouveau moteur de recherche va certainement bouleverser les habitudes de consommation des utilisateurs de Facebook mais aussi les stratégies des entreprises.

Ces dernières vont devoir revoir leur manière de fonctionner et s’adapter à l’évolution qu’aura cet outil. Si plus tard le contenu des pages, profils et publications correspondant au mot-clef tapé est présenté, nous devrons tous optimiser nos publications, nos différentes pages et groupes. 

Une révolution est en marche ! Si vous aussi vous avez essayé cette nouvelle fonctionnalité, faites part de vos impressions en commentaire ! 

Pour plus d’infos, stay connected 😉