Les publicités Messenger : les avantages pour votre business

Si vous connaissez bien les publicités Facebook et leur capacité à générer de l’engagement, vous ne connaissez certainement rien de la dernière arme de marketing massif de Mark Zuckerberg : la publicité sur Messenger. C’est certainement la meilleure nouvelle de l’année pour tous les marketers ! N’avez-vous jamais eu envie de pouvoir discuter directement avec vos visiteurs pour répondre à leurs questions ? Leur envoyer des messages sponsorisés ? Ou même mieux, les contacter dès qu’ils commentent une de vos publications ? Et bien maintenant c’est possible. Et c’est même mieux que vous ne l’imaginez. 

Les publicités Facebook sont littéralement la folie du moment. C’est certainement la manière la plus PERSONNELLE de faire de la pub en ce moment.

InstagramTwitterSnapchat C’est dans nos gènes, dans nos vies : on aime l’instantané. On veut que tout soit instantané. Grâce aux textos, aux chats, aux médias sociaux… Quand on reçoit un message, on ressent l’irrésistible envie de répondre tout de suite. Ou au moins, de regarder tout de suite 😉
C’est ce qui rend le marketing sur Messenger si puissant. On tape dans un outil utilisé par plus d’un million de personnes… En communiquant de la manière attendue par les gens.

Il faut bien savoir qu’aujourd’hui, les applications de messagerie instantanée ont largement dépassé les réseaux sociaux en terme d’utilisateurs ! Ce graphique de Business Insider est impressionnant, surtout quand on sait qu’il date de 2015. Et que depuis, ça n’a cessé d’augmenter.

Graphique utilisation des réseaux sociaux

Qu’on se le dise, les marques qui utilisent Messenger pour communiquer avec leurs prospects et clients ont tout compris. 

Facebook a annoncé que plus d’une personne sur deux achèteraient plus facilement chez un professionnel avec lequel ils peuvent discuter, et 67% espèrent pouvoir davantage converser avec les professionnels dans les deux prochaines années.

Publicités sur Facebook

Facebook a lancé la publicité sur Messenger au mois de Novembre, pays après pays. C’était d’abord une publicité qui ouvrait une conversation quand les internautes cliquaient dessus, puis des messages sponsorisés envoyés sur Messenger… Et maintenant, vous pouvez envoyer un message aux personnes qui commentent vos publications ! Incroyable non ?

Mais ne vous inquiétez pas, nous allons voir tout ça, étape par étape.

Les publicités qui ouvrent une conversation Messenger

messengerC’est la première grande nouveauté lancée par Facebook à la fin de l’année 2016. Ce nouveau type de format permet aux clients de diffuser des publicités dans le fil d’actualités des visiteurs qui, s’ils cliquent dessus, renvoient vers Messenger et ouvrent une fenêtre de conversation au lieu d’ouvrir une URL. D’ailleurs, ce nouveau format est tout simplement appelé « Ads that open a conversation ».

Vous trouvez cette option quand vous créez une campagne avec l’objectif « page post engagement » et « send people to a destination on or off Facebook » (et uniquement avec ces objectifs !) Donc  vous avez juste à cocher la case correspondante. Créer votre pub se fera exactement de la même manière que d’habitude. Vous pourrez inclure une image, une vidéo, du texte…

Exemple lancer une campagne Facebook Messenger

Qu’ils soient sur téléphone, sur ordinateur ou sur tablette, via l’application ou via l’onglet de Facebook, ils pourront facilement converser avec vous, vous poser ses questions. Du coup, pas de problème s’ils changent de device, ils pourront toujours retrouver votre conversation et poursuivre la discussion !

Il faut bien se dire qu’il ne faut pas entrer dans les conversations qui ont déjà lieu dans la tête de nos clients. Mais il faut être dans les lieux où nos clients ont ces conversations !

A SAVOIR : Facebook crée des listes d’abonnés. Ce sont les personnes qui vous ont déjà envoyé des messages dans le passé. Cette liste vous sera vite très utile (voir ci-dessous).

Exemple de publicité qui ouvre une conversation messenger

1. Ciblage 

Ce nouveau format de publicité possède l’une des principales forces de l’offre publicitaire déployée sur Facebook : le ciblage.

On retrouve : 

  • le custom audience qui permet d’exclure ses utilisateurs si on veut toucher de nouvelles personnes
  • le look-alike pour trouver des profils similaires à nos clients
  • le ciblage par centre d’intérêt

Le ciblage On peut aussi choisir de cibler des personnes qui n’ont jamais entendu parler de notre marque.

Ça peut être utilisée pour améliorer la notoriété de votre marque et acquérir de nouveaux clients, mais ça doit être bien fait.

La clef c’est être sûr que votre publicité les attire vers une bonne conversation de vente. Leur demander leur plat préféré n’a aucun intérêt.

En revanche, prenez l’exemple d’un décorateur d’intérieur. 

Exemple décorateur d'intérieur Vous lancez une publicité dans votre zone géographique : « Si vous deviez améliorer une pièce de votre maison, laquelle ce serait ? ». Les gens vont répondre : « Je changerais ma chambre » ou « je changerais les couleurs de ma salle de bain ».

Vous pouvez continuer la conversation en donnant des idées en fonction de leur réponse, vous discutez, en espérant finir sur une vente.

Les « Facebook Ads » n’ont certainement pas été lancées dans ce but. Cette activité n’est donc pas la meilleure pour se lancer, mais au moins, ça peut valoir le coup d’essayer pour certains business !

2. Rediriger les internautes 

Vous pouvez utiliser les « Ads that opens a conversation » pour donner des informations sur votre marque. Aidez vos prospects à dépasser les barrières qui les empêchent d’acheter ! 

Par exemple, utilisez les pubs Messenger pour rediriger les personnes qui visitent vos pages sans acheter de produit.

Rediriger les internautesIl y a souvent une raison qui explique pourquoi les gens n’achètent pas. Donnez leur une plateforme pour dépasser leurs doutes et ça fonctionnera ! Les gens pourraient avoir envie de savoir si ce produit marchera avec leur entreprise, si ça leur correspond, s’ils peuvent ajouter des membres de leur équipe et j’en passe !

Quand leurs questions ont des réponses, ils sont prêts à acheter le produit. Et toute cette conversation peut désormais avoir lieu via Facebook Messenger.

3. La discussion 

Si le format de ces publicités est tout bonnement génial, il faut quand même se pencher sur l’accueil des utilisateurs au sein de la conversation Messenger. 

FacebookVous pouvez segmenter votre audience de manière à penser un type de message pour un type de client. Pour répondre à l’afflux de messages, le plus pertinent serait d’avoir un bot. C’est à dire un robot capable de répondre automatiquement à des questions récurrentes : « Quels sont vos horaires d’ouverture ? » par exemple. Facebook conseille d’ailleurs d’automatiser les réponses à ce type de question. 

Une chose est sûre, la société doit être capable de répondre à l’engouement provoqué sur les réseaux sociaux, avec une équipe social media efficace.

ATTENTION : au bout de 24h, Facebook ne vous permet plus de recontacter l’utilisateur, à moins de payer. Vous pouvez choisir le mode de paiement que vous préférez : CPM ou CPC.

Les messages sponsorisés sur Messenger

Les messages sponsorisés apparaissent comme par magie dans la boite de réception des utilisateurs de Messenger.

Exactement comme si un ami leur envoyait un message… Sauf que c’est une marque.

Regardez cet exemple de Digital Marketer : 

Exemple Digital Marketer

Quand vous créez un message, vous pouvez y ajouter des liens et des images.

Certaines choses à savoir à propos des messages sponsorisés :  

  • Vous pouvez UNIQUEMENT cibler des personnes qui vont ont déjà envoyé des messages dans le passé
  • Facebook vous fait payer par impression : vous payez si l’utilisateur ouvre le message ou non

Sauf si vous utilisez un outil comme… 

Manychat.com 

ManychatC’est en quelque sorte un robot. Comme Facebook, il crée une liste d’abonnés, ceux qui vous ont déjà envoyé des messages.

La grosse différence entre Manychat et Facebook est que le premier vous permet d’envoyer des messages sponsorisés à vos abonnés pour 10€/mois, au lieu de payer Facebook au CPM.

Les pages qui ont déjà utilisé ces messages sponsorisés ont eu des taux d’ouverture INCROYABLES, surtout quand on compare au taux d’ouverture des emails. Souvent au-dessus de 80% !

Si vos messages fonctionnent et que vous vendez des produits, vous pouvez aussi utiliser Messenger pour leur confirmer l’envoi de la commande et leur donner des informations sur le transport…

Ce qui est un super moyen d’améliorer leur expérience utilisateur ! 

Vous vous dites sûrement que ce type d’outil nécessite d’importante ressources humaines. Et vous avez raison.

Mais une chose est sûre : ça vaut le coup. Les bénéfices que vous allez en tirer valent le coup.

Quelques conseils : 

  • Commencez petit. Utilisez les « destination ads » pour rediriger les personnes qui sont proches de vos tunnels de vente.
  • Utilisez un bot. Il vous facilitera le travail. Vous pourrez automatiser les messages.

Publicité Facebook : du commentaire à Messenger

Et oui. Vous pouvez désormais envoyer un message automatique aux personnes qui commentent vos publications… Notamment en utilisant encore une fois ManyChat !

1. Améliorer votre notoriété 

En utilisant cette stratégie, vous allez incroyablement améliorer votre « relevant score » qu’on peut traduire par score de pertinence.

C’est une note donnée par Facebook comprise entre 0 et 10. Elle indique si votre pub est pertinente pour l’audience visée. Plus la note est élevée, plus vos publicités seront vues.

En accumulant plein de commentaires sur vos posts grâce à cette stratégie, vous allez considérablement augmenter ce score ! 

2. Générer du leads et des ventes 

Avec cette stratégie, vous n’allez pas simplement discuter ou agrandir votre liste d’abonnés. Vous allez générer du leads… Et des ventes !

Comme pour les « Ads to conversation », il faut les amener vers une bonne conversation de vente, sauf que leur réponse se fera dans les commentaires !

Vous l’aurez compris, ça ne sert à rien de leur demander quelle est leur couleur préférée, à moins que vous ne vendiez des crayons de couleur… 🙂

C’est ici que Manychat entre en jeu. Vous pouvez l’utiliser pour mettre en place des réponses automatiques pour éventuellement amener quelqu’un jusqu’à l’achat. Vous pouvez aussi segmenter l’audience pour leur faire une offre qui leur correspond davantage.

3. Comment ça marche ?

Ce qui est génial, c’est qu’à aucun moment vous ne vous rendez compte que vous êtes visé par une pub. Vous penserez être un simple internaute qui scroll Facebook et qui participe à certains posts. Alors que vous serez ciblé avec une pub.

Prenons un exemple de Digital Marketer. Dans un post, ils offrent un guide aux utilisateurs qui commentent la publication avec le mot « guide ».

Pub Facebook : du commentaire à la conversation Facebook

Les utilisateurs reçoivent par la suite un message automatique (vous pouvez choisir le laps de temps sur Manychat), leur demandant de taper à nouveau le mot « guide ».

Cette étape est très importante pour agrandir votre liste d’abonnés. Ils doivent absolument vous envoyer un message. 

Ensuite, ils envoient un lien leur permettant de télécharger le guide.

Avec un compte pro Manychat, tout est 100% automatisé et facile à mettre en place. Le tout à partir de 10€/mois.

Comme tout se passe sur Messenger, vous pouvez répondre à n’importe quelle question. Les internautes vous donnent la chance d’effacer tous leurs doutes !

Et ce n’est pas fini. 

Vous pouvez envoyer des relances en fonction des intérêts de vos clients. Digital Marketer leur ont demandé s’ils étaient en train de construire des équipes ou s’ils en avaient déjà une. En répondant, Manychat les taggue dans certaines catégories… Ce qui leur permettra de les relancer à nouveau avec des produits qui leur correspondent. 

Digital Marketer indique que sur un post qui a généré 535 commentaires, 515 personnes sont devenues des abonnés… Avec un taux d’ouverture de 88% des relances !!!

Note : Messenger DÉTRÔNE les emails. Ni plus ni moins.

4. Comment le mettre en place ?

Connectez-vous à Manychat > Growth Tools > Facebook Comments

Vous pouvez ensuite sélectionner le post voulu via son URL. Manychat vous propose aussi une liste des post les plus récents.

procedure-facebook-comment

Vous pouvez choisir après combien de temps le message est envoyé, s’il y a des mots-clefs à exclure des commentaires ou si au contraire il ne faut prendre en compte que les commentaires qui comprennent tel mot-clef. 

Ensuite vous cliquez sur le bouton « Welcome » et vous pouvez écrire le message que les internautes vont recevoir. C’est là que vous pouvez leur demander d’envoyer un nouveau mot-clef pour qu’ils entrent dans votre liste d’abonnés. 

Ensuite vous pouvez créer une nouvelle règle : dès que les internautes vous répondent par « X », vous leur envoyez un nouveau message automatique. Vous pouvez y ajouter un bouton de lien de téléchargement, si vous souhaitez qu’ils téléchargent une formation par exemple. Et s’ils le font, Manychat les tagguera comme l’ayant fait. 

Ce sera alors super simple de faire des relances ! C’est aussi un moyen de connaitre les résultats de votre campagne.

Prenons différents exemple : 

exemple de Derek Halpern

Ici, Derek Halpern nous invite à écrire un commentaire sur son post.

derek-halpern2

Ce que j’ai fait. Et immédiatement, je reçois cette réponse qui m’invite une nouvelle fois à taper « Sales challenge ». De cette manière, je m’inscris (sans le savoir) sur sa liste d’abonnés. 

derek-halpern-3

Ensuite, je reçois le lien pour lire le premier document du challenge. Je recevrai ensuite les autres !

Exemple de publicité Facebook commentaire

Ici, ce magasin de vêtements pour enfant propose de commenter pour avoir une offre spéciale.

exemple-comment2

Ils me répondent immédiatement en me donnant un réduction de 5$ ! Ici, ils ne cherchent visiblement pas à accroitre leur liste d’abonnés. En revanche, ils savent pertinemment qu’en offrant un bon de réduction, les ventes vont augmenter ! 

POUR CONCLURE

Vous l’aurez bien compris, ces nouveaux outils développés par Facebook n’en sont qu’à leurs balbutiements. Développés depuis quelques mois dans certains pays, ils viennent juste d’atterrir chez nous.

On ne connait pas encore l’intégralité de leur potentiel. Ce n’est que le début… Et quel début ! Alors nous remercions nos amis outre-atlantiques qui nous ont permis de vous montrer tous ces exemples.

KEEP IN TOUCH pour les nouvelles infos marketing à venir ! 

Chombeau Alexandre

Expert en acquisition de trafic et en stratégie digitale, appelez moi au 03 66 72 14 71 afin que l'on discute ensemble de votre projet. Cliquez ICI pour une consultation de 15 minutes offertes.